Stockage de Cannabis Light: 8 conseils pour préserver la fraîcheur et la puissance

Le cannabis light peut-il se dégrader? Oui, mais seulement s’il n’est pas stocké correctement.

Si vous êtes le genre de personne qui achète du cannabis en quantité ou qui fume rarement, il y a de fortes chances que vous vous soyez déjà demandé comment fonctionne le stockage du cannabis léger. Malheureusement, il n’est pas possible d’arrêter le processus de vieillissement du cannabis light, mais il est certainement possible de le ralentir! En particulier, il est essentiel de s’assurer que le cannabis léger a été soigneusement entretenu, qu’il a été stocké dans des récipients appropriés et qu’il a été conservé dans une pièce fraîche, à la température et à l’humidité adéquates.

La stockage adéquat est essentielle pour garantir que le chanvre léger conserve sa fraîcheur et sa puissance au fil du temps. Dans ce guide, nous allons explorer les les meilleures méthodes pour conserver le cannabis léger, en préservant ses arômes et ses principes actifs.

Stockage du cannabis léger : les trois approches

Avant d’entrer dans les détails, il est essentiel de souligner que le cannabis peut être stocké différemment en fonction de la durée de conservation prévue. Cela implique la nécessité de prendre en compte des facteurs distincts si l’on décide de stocker du cannabis pendant une semaine ou un mois. Examinons donc le délai recommandé pour la conservation du cannabis :

Stockage à court terme (<une semaine)

Le stockage à court terme implique une période de moins d’une semaine. Si vous prévoyez de consommer le cannabis dans les jours qui suivent, il est conseillé d’utiliser un récipient plus petit, de préférence en silicone, afin de limiter l’entrée d’oxygène, qui pourrait compromettre la qualité du produit.

Stockage à moyen terme (30 jours)

Si vous envisagez de conserver le cannabis pendant une période plus longue (environ trente jours), il est conseillé d’utiliser un récipient hermétique. Après l’avoir divisé en portions, celles-ci doivent être enveloppées dans du papier sulfurisé et placées dans un sac en plastique. En effet, le cannabis perd ses propriétés s’il devient humide. Par conséquent, le cannabis doit être conservé dans un état optimal, en évitant à la fois l’humidité et la sécheresse excessives.

Stockage à long terme (>30 jours)

Si le cannabis doit être conservé plus d’un mois, il est conseillé de le placer dans un récipient sous vide afin d’éviter la condensation et de ralentir le processus de vieillissement. Ce processus, inévitable, altère quelque peu sa qualité : le vieillissement réduit le taux de THC, le transformant en un autre cannabinoïde, le CBN, et modifie également le goût, le rendant plus amer.

Quelle que soit la durée de stockage, il est essentiel de conserver le cannabis dans un endroit frais, à une température inférieure à 25,5°C, afin d’éviter la formation de moisissures. En outre, l’environnement de stockage doit rester propre, sec (pour éviter que le cannabis n’absorbe trop d’humidité) et sombre.

Chaque récipient doit être rempli aux trois quarts environ pour laisser suffisamment d’espace, et doit être conservé dans des récipients hermétiques en verre ou en céramique. L’utilisation de plastique n’est pas recommandée, car elle pourrait accélérer le processus de vieillissement de la substance.

1. Choix d’un récipient approprié

Utilisez des récipients 100% hermétiques, tels que des bocaux en verre foncé ou des récipients en métal, pour protéger le chanvre de la lumière et de l’air. Cela permet de préserver les terpènes et les cannabinoïdes sensibles à la lumière.

2. Stocker dans l’obscurité

La lumière peut dégrader les composés du cannabis. Conservez le chanvre léger à l’abri de la lumière, de préférence dans une armoire ou une boîte opaque, afin de préserver sa puissance.

3. température et humidité
Il est essentiel de conserver la lumière du cannabis dans un environnement frais et sec. Évitez les changements de température excessifs et conservez le produit à une température comprise entre 20 et 22 °C, avec une humidité relative de 55 à 62 %, afin d’éviter la formation de moisissures.

4. Éviter les ouvertures fréquentes

Si vous avez de grandes quantités de cannabis léger, répartissez-le dans de petits récipients afin d’éviter les ouvertures et fermetures fréquentes qui pourraient compromettre la fraîcheur de l’ensemble.
5. Éviter le contact avec l’air
L’oxygène peut accélérer la dégradation du cannabis. Utiliser des sacs hermétiques ou sous vide pour minimiser le contact avec l’air lors du stockage du chanvre léger.
6. Étiquetage efficace
Étiquetage indiquer soigneusement sur chaque récipient la date de conservation et la souche du cannabis léger. Cela permet de garder une trace du temps écoulé depuis le stockage.
7. Éviter la congélation
Évitez de congeler le cannabis léger, car l’humidité peut endommager les trichomes. Optez pour la réfrigération s’il est nécessaire de maintenir la fraîcheur pendant une période prolongée.
8. Nettoyage et entretien
Veillez à ce que les récipients soient propres et exempts de résidus avant de stocker le chanvre léger. Un entretien régulier garantit un environnement de stockage optimal.

Comment savoir si le chanvre est encore en bon état?

Lorsque le cannabis se détériore à cause de la moisissure, il est conseillé de l’éliminer immédiatement. Certains suggèrent de ne pas les jeter à la poubelle, mais de les chauffer à 95°C pendant 15 minutes, car les moisissures ne survivent pasà des températures supérieures à 60°C. Toutefois, le plus sûr est d’éviter les risques inutiles et de s’abstenir de consommer du cannabis si vous remarquez des signes de stockage inadéquat.
Avant d’utiliser des bourgeons conservés pendant une longue période, il est toujours prudent de vérifier qu’ils sont encore en bon état. Le cannabis CBD, comme tout organisme vivant, est sujet à la détérioration avec le temps, et il est donc préférable de vérifier l’état des bourgeons d’éviter le cannabis CBD devenu vieux, sec et insipide. Une première suggestion concerne l’observation des bourgeons qui, pour conserver une qualité optimale, doivent présenter une couche de petits cristaux, appelés trichomes, qui produisent des cannabinoïdes et des terpènes.
Un contrôle supplémentaire concerne l’odorat. En effet, les terpènes sont les premiers composés à se dégrader lors d’un stockage prolongé, et une diminution de leur concentration entraîne une perte d’intensité de l’arôme du cannabis CBD légal. L’état des bourgeons de CBD peut également être évalué en les touchant. ni trop humide ni trop sec, et ne doit pas s’effriter facilement sous une légère pression.

Conclusions

La conservation correcte de NativaCBD light cannabis est essentielle pour garantir qu’elle conserve sa fraîcheur, son arôme et sa puissance au fil du temps. En suivant ces conseils, vous pourrez profiter pleinement des avantages du cannabis léger, quel que soit le moment où vous décidez de l’utiliser. Quelles sont vos techniques et astuces pour conserver le cannabis léger ? Dites-nous ce que vous en pensez dans les commentaires!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Ciao,
vorrei informazioni sui vostri prodotti !