Peut-on prendre du CBD pendant la grossesse?

Dans le domaine du bien-être naturel, le CBD attire de plus en plus d’attention et d’intérêt. Cependant, de nombreuses femmes se posent des questions sur les possibles implications de l’utilisation du CBD pendant la grossesse. Dans cet article, nous examinerons s’il est conseillé de prendre du CBD pendant la grossesse et approfondirons la sécurité et les précautions à prendre concernant l’utilisation du CBD à ce moment délicat.

Prendre du CBD pendant la grossesse

Le CBD, ou cannabidiol, est un composé naturel présent dans la plante de chanvre, connu pour ses propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et calmantes. Ces caractéristiques ont suscité l’intérêt pour l’utilisation du CBD en tant que remède naturel contre diverses maladies et affections. Cependant, la situation change lorsqu’il s’agit d’une grossesse.

Bien que le CBD puisse être considéré comme une option pour soulager des symptômes tels que l’anxiété, les nausées ou la douleur, il est important de savoir que la recherche scientifique spécifique sur l’utilisation du CBD pendant la grossesse est encore limitée. Par conséquent, de nombreux experts de la santé conseillent d’éviter complètement l’utilisation du CBD pendant la grossesse afin de garantir une sécurité maximale pour la mère et l’enfant.

Prendre du CBD pendant l’allaitement

Le lait maternel est l’une des méthodes les plus efficaces pour transmettre des principes actifs au nouveau-né, d’où l’importance d’une bonne alimentation. Mais pourquoi de nombreuses femmes choisissent-elles de prendre du CBD après l’accouchement? La réponse réside dans les propriétés sédatives et relaxantes du CBD, qui en font une aide précieuse contre l’insomnie. L’insomnie peut à son tour entraîner une dépression post-partum, qui touche environ une femme sur dix. Même dans ce contexte, certaines femmes choisissent d’utiliser le CBD. Cependant, la recherche scientifique sur les effets du cannabis sur le système nerveux humain est toujours en cours.

En 2015, l’Académie de médecine de l’allaitement (ABM) a publié des lignes directrices concernant la consommation de cannabis. Bien qu’ils reconnaissent les propriétés thérapeutiques du cannabis, ils soulignent le manque de données suffisantes pour définir clairement l’influence du CBD sur l’enfant pendant l’allaitement. Il est donc conseillé d’être prudent lors de la consommation de CBD pendant l’allaitement et de toujours consulter son médecin pour des indications spécifiques.

Recherche en cours

Dès le début de cette année, des chercheurs des universités de Catane, Teramo et Chieti-Pescara étudieront les effets du CBD pendant la grossesse grâce à un projet financé par le ministère de l’université et de la recherche. Bien que le CBD soit considéré comme sûr, son utilisation pendant la grossesse et l’allaitement n’est pas recommandée par les autorités sanitaires américaines.

Le projet de recherche, intitulé “Exposition maternelle au phytocannabinoïde non psychoactif cannabidiol : une approche multidisciplinaire et longitudinale pour évaluer son impact sur le comportement maternel et le développement neurologique de la progéniture”, vise à mieux comprendre les risques pour la santé mentale associés à l’utilisation du CBD. Les conséquences de l’utilisation du CBD sur le développement neurologique de la mère et de l’enfant seront analysées, notamment pour déterminer si l’utilisation du CBD peut atténuer les effets négatifs du THC. Cette étude multidisciplinaire apportera de nouvelles connaissances sur le rôle du système endocannabinoïde dans le développement du cerveau et pourra contribuer à améliorer les approches thérapeutiques actuelles.

Effets positifs du CBD pendant la grossesse et l’allaitement

Outre ses propriétés antiémétiques, il a été démontré que le CBD possède divers effets bénéfiques qui pourraient théoriquement profiter aux femmes enceintes. Parmi celles-ci, les propriétés anxiolytiques du CBD peuvent aider à gérer l’anxiété et le stress souvent associés à la grossesse, comme nous l’avons vu plus haut à propos des propriétés calmantes du CBD.

Effets négatifs possibles du CBD pendant la grossesse et l’allaitement

Les cannabinoïdes sont lipophiles, ce qui signifie qu’ils ont tendance à s’accumuler dans les tissus adipeux. Cela leur permet de traverser la barrière placentaire et d’atteindre le fœtus en développement, ainsi que d’être excrétés dans le lait maternel, affectant ainsi le nourrisson pendant la période d’allaitement. La littérature scientifique, bien que non concluante, suggère que la prise de CBD pendant la grossesse peut être associée à un faible poids de naissance et à un retard de développement du fœtus, ainsi qu’à une interférence potentielle avec le développement du cerveau de l’enfant.

Des recherches américaines ont montré que des doses élevées de CBD administrées à des animaux en gestation provoquaient des problèmes dans le système reproducteur des fœtus mâles en développement. En outre, sur la base de ce que l’on sait déjà du CBD, on s’attend à ce qu’une certaine quantité de CBD soit transférée aux nourrissons par le biais du lait maternel. Nous savons également que les produits à base de CBD peuvent être contaminés par des substances susceptibles de présenter un risque pour le fœtus ou l’enfant allaité, notamment le THC .

Compte tenu du nombre d’inconnues et d’effets connus du CBD pendant la grossesse, il est conseillé de chercher d’autres solutions naturelles pour traiter l’insomnie, le stress et l’anxiété en premier lieu. Des activités telles que le yoga, la méditation ou la lecture d’un bon livre peuvent être d’une grande aide.

Il n’est donc pas recommandé de prendre du CBD sous quelque forme que ce soit pendant la grossesse ?

Options moins sûres…

La vaporisation et le tabagisme sont deux méthodes courantes d’absorption du CBD: la vaporisation consiste à inhaler des vapeurs chauffées, tandis que le tabagisme consiste à brûler le produit. Cependant, il est important d’être prudent. Bien que le vapotage puisse réduire l’exposition à certaines substances chimiques nocives produites par la combustion, les deux méthodes impliquent l’inhalation de composés qui peuvent ne pas être sûrs pendant la grossesse. Un article de 2015 publié par le NCBI traite des risques associés au vapotage et souligne l’importance d’éviter à la fois le tabagisme et le vapotage.

… et plus sûrs

Comme alternative, de nombreuses futures mères préfèrent prendre de l’huile de CBD, un choix plus pratique, plus discret et plus sûr puisqu’il n’implique pas d’inhalation. Actuellement, il y a un débat législatif en cours pour définir la réglementation concernant l’utilisation du CBD, avec une récente décision restrictive qui a été contestée devant le tribunal administratif (lisez cet article pour en savoir plus). La direction de la nouvelle loi n’est pas encore claire, mais il est fondamental de rester informé des changements réglementaires pour garantir une utilisation sûre du CBD pendant la grossesse. Les tisanes au CBD représentent une alternative pour consommer du CBD de manière plus sûre.

Peut-on consommer des graines de chanvre pendant la grossesse?

Absolument oui! Les aliments à base de chanvre sans cannabinoïdes sont totalement sûrs tant pour la mère que pour le fœtus. Les graines de chanvre, en particulier, sont un super-aliment avec d’incroyables bienfaits pour la santé. Selon la FDA (Food and Drug Administration), les femmes enceintes ou allaitantes peuvent les consommer sans aucune préoccupation.

Facteurs à considérer avant d’utiliser du Cannabis Light pendant la grossesse et l’allaitement

Le système endocannabinoïde, un réseau complexe de récepteurs et de neurotransmetteurs, est crucial pour maintenir l’homéostasie corporelle, c’est-à-dire l’équilibre et la santé des fonctions corporelles. Ce système remplit des fonctions qui varient de la période embryonnaire à l’âge adulte et au-delà. Pendant la grossesse, le système endocannabinoïde joue un rôle significatif dans l’implantation de l’embryon, la croissance de l’utérus et même l’accouchement. Toute substance interagissant avec ce système pourrait avoir des effets significatifs.

Chez les nourrissons et les enfants, le système endocannabinoïde est différent de celui des adultes. Chez les nourrissons, il est essentiel pour la formation de nouveaux neurones (neurogenèse) et de leurs connexions (synaptogenèse), des processus qui ne devraient pas être altérés par l’exposition aux cannabinoïdes tels que le CBD. De plus, la quantité et la distribution des récepteurs cannabinoïdes chez les nourrissons diffèrent de celles des adultes, et une exposition constante aux cannabinoïdes pourrait altérer ces récepteurs, avec des implications potentielles pour le développement de l’enfant.

Conclusion

L’utilisation du CBD pendant la grossesse est un sujet complexe qui demande attention et conscience. Bien que le CBD possède de nombreuses propriétés potentiellement bénéfiques, il est essentiel d’évaluer attentivement les risques avant de l’utiliser pendant la grossesse et l’allaitement. En conclusion, nous déconseillons l’utilisation de produits à base de CBD pendant la grossesse et l’allaitement, et ils ne doivent pas être utilisés chez les nouveau-nés. Les produits à base de CBD doivent être tenus hors de la portée des enfants.

En cas de doute, consultez un médecin avant d’utiliser du CBD. Cet article est informatif, basé sur des recherches en cours, et n’a pas pour but de diagnostiquer, prévenir, traiter ou guérir une quelconque maladie ou symptôme. Son contenu peut compléter, mais ne pas remplacer, le diagnostic ou le traitement de toute condition médicale.

Nous invitons nos lecteurs à explorer davantage ce sujet via nos blogs, où vous trouverez des informations approfondies et des mises à jour sur les dernières recherches. De plus, nous vous invitons à découvrir notre gamme de produits au CBD, conçus pour vous offrir le summum de la qualité et de la sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Ciao,
vorrei informazioni sui vostri prodotti !