Le changement climatique est l’un des défis les plus urgents et les plus pertinents de notre époque, avec des impacts significatifs à l’échelle mondiale qui nécessitent une réponse immédiate. L’augmentation des émissions de gaz à effet de serre, la perte de biodiversité, l’élévation du niveau des mers et les phénomènes météorologiques extrêmes ne sont que quelques-unes des manifestations de cette menace croissante. Cette crise environnementale n’affecte pas seulement la santé de notre planète, mais a de profondes conséquences pour les communautés humaines, menaçant la sécurité alimentaire, l’approvisionnement en eau et la stabilité économique.

La lutte contre le changement climatique n’est plus un choix, mais une nécessité urgente, et la prise de conscience de l’importance d’adopter des pratiques durables, de réduire les émissions et de protéger les écosystèmes devient cruciale pour notre avenir et celui des générations futures. Dans cet article, nous examinons comment le chanvre, avec ses nombreuses applications, peut contribuer de manière significative à un avenir plus durable, en offrant des solutions innovantes pour atténuer les effets du changement climatique. Vous vous demandez peut-être quel est le rôle du CBD et du chanvre dans la lutte contre le changement climatique? Lisez la suite pour le savoir!

Le chanvre dans la lutte contre le changement climatique

Le chanvre, avec tous ses composants – tige, graines, feuilles et fleurs – est une ressource polyvalente qui a de nombreuses utilisations dans différents secteurs de production. Caractérisée par une croissance rapide, comparable uniquement à des cultures telles que le bambou et le Pawlonia, cette plante offre un rendement maximal avec de faibles coûts de production, indépendamment de la volatilité des prix des engrais azotés et des produits agrochimiques. Sa culture nécessite peu d’eau, peu de travail du sol et produit une quantité importante de biomasse. Cette biomasse est principalement destinée à:

    • Combustibles et matériaux de construction: les activités liées à la construction de bâtiments et de routes sont une source considérable d’émissions de CO2, tout comme l’entretien des logements et des bureaux. Le chanvre joue un rôle important en tant que source de carburant alternative et matériau de construction de l’avenir. Le chanvre est non seulement cultivé et transformé au niveau régional, mais il peut également être éliminé facilement. Cette caractéristique résout l’un des principaux problèmes posés par de nombreux autres matériaux de construction, qui sont souvent classés comme déchets dangereux. En outre, les nattes de chanvre sont utilisées comme isolant pour les murs, les toits et les sols, ou comme composant du béton à base de chanvre. Les résidus végétaux dérivés du chanvre sont en grande partie transformés en matériaux de construction, ce qui permet d’exploiter pleinement la plante.
    • Alternative écologique au papier: le chanvre est une alternative écologique au papier, couramment utilisé pour les journaux, les livres, le papier hygiénique, etc. Ce constat est d’autant plus pertinent que la production de papier nécessite actuellement la moitié du bois abattu dans le monde. Selon le WWF, environ 405 millions de tonnes de papier et de carton sont produites, ce qui représente environ 15 % de la consommation totale de bois. L’utilisation du chanvre pour la production de papier est une solution pour préserver les forêts, car le chanvre pousse beaucoup plus vite que les arbres et le sol peut être replanté immédiatement après la récolte. En outre, le papier de chanvre est plus durable et peut être recyclé plus fréquemment.
    • Cosmétiques: La toile est largement impiego nei prodotti per la cura del corps, particulièrement les crèmes pour le visage et la peau. Les acides linoléiques V, les tocophérols et les vitamines présents dans le Cannabis Sativa L. sont associés à des propriétés anti-inflammatoires et régénératrices. Le CBG, un dérivé du chanvre contenu dans ces produits, est une substance séborégulatrice qui favorise le renouvellement cellulaire, aide à apaiser les irritations et les rougeurs de la peau et atténue les imperfections.
    • L’alimentation: Les graines de chanvre, lorsqu’elles sont décortiquées et transformées en farine ou en huile, fournissent des protéines végétales de haute valeur biologique grâce à la présence importante d’acides aminés essentiels. En plus d’offrir des acides gras polyinsaturés avec un rapport optimal entre oméga 3 et oméga 6 (3:1), plus élevé même que l’huile d’olive (9:1), le chanvre est également une riche source de fibres et de vitamines telles que B1, B2, B6 et E. Contrairement à des aliments comme l’avocat ou les graines de chia, le chanvre ne nécessite pas de longs trajets de transport par avion, ce qui contribue à réduire l’empreinte écologique. De plus, le chanvre est sans gluten et convient à divers régimes alimentaires spéciaux. Si vous souhaitez savoir comment cuisiner avec du CBD, lisez notre article “Le CBD dans l’alimentation : un voyage vers le bien-être grâce aux produits à base de CBD”.

L’industrie du CBD n’est pas seulement sur la voie de la promotion de la santé humaine, elle se profile également comme un allié écologique dans la lutte contre le changement climatique. La culture du chanvre, dont le CBD est dérivé, offre un certain nombre d’avantages environnementaux allant de la capture du CO2 à l’amélioration de la qualité des sols, de la promotion de la biodiversité à l’économie d’eau.

“Un hectare de chanvre est aussi efficace qu’un hectare de forêt tropicale”.

European Hemp Association

Capture du CO2

Le chanvre se distingue par sa capacité à capter de grandes quantités de carbone atmosphérique. Grâce à la photosynthèse, cette plante est capable de stocker d’importantes quantités de carbone dans les tiges et les racines. Compte tenu de la conversion du carbone en CO2, chaque tonne de chanvre absorbe environ 1,6 tonne de CO2. Avec un rendement moyen de 5,5 à 8 tonnes par hectare, la culture du chanvre peut absorber de 9 à 13 tonnes de CO2 par hectare récolté.

Régénération des sols

En raison de sa croissance rapide et de la fréquence élevée des changements de feuilles, le chanvre peut couvrir entièrement le sol trois semaines seulement après la germination. Les feuilles denses forment rapidement une couverture naturelle du sol, réduisant la perte d’eau et l’érosion du sol. Les feuilles tombées au sol fournissent également des nutriments vitaux pour le sol. La capacité de phytodépuration du chanvre le rend idéal pour éliminer les métaux lourds du sol via ses racines. Des exemples efficaces ont été réalisés à Tchernobyl et à Tarente. L’action fertilisante du chanvre, utilisé comme culture de renouvellement, ajoute des avantages environnementaux supplémentaires, en aidant à maintenir la fertilité du sol sans l’utilisation intensive d’engrais chimiques.

Promouvoir la biodiversité

Le chanvre est une source de pollen pour les abeilles et les autres pollinisateurs pendant les périodes de pénurie florale. Son cycle de floraison, de juillet à septembre, coïncide avec l’absence de production de pollen par d’autres cultures agricoles. Cette plante pollinisée par le vent produit du pollen en abondance, ce qui en fait une ressource nutritionnelle essentielle pour les abeilles pendant les périodes de pénurie florale.

Agriculture durable

La culture du chanvre nécessite peu ou pas d’intrants chimiques, car la plante est peu sensible aux parasites graves. Sa transformation ne génère aucun déchet, car toutes les parties du chanvre, des racines aux fleurs, peuvent être utilisées ou transformées. Cette multifonctionnalité fait du chanvre une option durable, capable de produire des aliments, des cosmétiques, des biomatériaux et de l’énergie avec une seule culture en rotation.

Économies d’eau

Des études montrent que le chanvre est plus écologiquement neutre que d’autres fibres, notamment en ce qui concerne l’utilisation de l’eau. Par exemple, le coton nécessite 9 758 kg d’eau par kg, alors que le chanvre en nécessite entre 2 401 et 3 401 kg, ce qui représente une économie d’eau de 75 %.

Réduire la déforestation

Le chanvre est présenté comme une source durable de cellulose pour la production de papier, contribuant potentiellement à la réduction de la déforestation. Avec une teneur en cellulose de 65 à 70 %, le chanvre surpasse le bois (40 %) et pousse en seulement 5 mois, garantissant une production de pâte à papier jusqu’à 4 fois supérieure à celle des plantations d’arbres matures à l’hectare. Le papier de chanvre peut également être recyclé 7 à 8 fois, contre 3 à 5 fois pour le papier à base de pâte de bois.

Cultiver l’avenir

Le chanvre apparaît comme une ressource clé pour la mise en œuvre de solutions innovantes capables d’accélérer la transition vers un modèle de croissance régénérateur qui redonne à la planète plus qu’il ne lui prend. L’industrie du chanvre représente un modèle socialement responsable qui peut contribuer de manière significative à l’atténuation du changement climatique, représentant un changement de notre système actuel vers une économie circulaire.

L’intérêt croissant des consommateurs pour les fibres et les produits naturels et durables devrait entraîner une augmentation significative de la demande et de la croissance dans les années à venir. Cela donnera au chanvre la visibilité qu’il mérite en tant que secteur des matières premières et de l’énergie a un rôle important à jouer dans le rétablissement de l’équilibre environnemental et la réalisation des objectifs de décarbonisation pour une économie durable, résiliente et orientée vers l’avenir. Il est temps de réfléchir à des matières premières alternatives et durables! Apprenez-en plus sur cette plante grâce aux différents produits de notre site web! Qu’en pensez-vous? Dites-nous ce que vous en pensez dans les commentaires!

Open chat
Ciao,
vorrei informazioni sui vostri prodotti !