CBD pour usage oral, quels changements ?

Au cours des deux derniers mois, le paysage réglementaire italien a connu d'importants changements en ce qui concerne le CBD à usage oral. Initialement, le décret Speranza de 2020 classait le CBD à usage oral dans la catégorie des stupéfiants, exigeant qu'il ne soit disponible en pharmacie que sur ordonnance. Toutefois, cette décision a été suspendue par le tribunal administratif régional du Latium, ce qui a entraîné un certain nombre de conséquences. À partir du 20 septembre 2023, les magasins de cannabis en ligne et physiques ne pourront plus vendre librement de l'huile de CBD pour un usage oral. Cette décision a suscité des débats et des inquiétudes, car le décret semble avoir ignoré les recommandations internationales, notamment celles de l'Organisation Mondiale de la Santé, qui considère que le CBD peut être utilisé sans danger par voie orale et qu'il ne s'agit pas d'une substance stupéfiante. La suspension du décret a été accueillie favorablement par les défenseurs du CBD, mais le secteur du cannabis léger en Italie reste confronté à des défis économiques et sociaux.

Au cours des deux derniers mois, le paysage réglementaire italien a été profondément
marqué par l’officialisation du décret “Speranza 2020” par le gouvernement italien.

Le ministre de la santé, Orazio Schillaci, qui a inclus le CBD à usage oral  dans la liste des substances stupéfiantes, rendant son achat en pharmacie obligatoire uniquement sur prescription médicale, et
et sa suspension ultérieure par le tribunal administratif régional du Latium.

Ce décret, qui est entré en vigueur le 20 septembre 2023, a eu un impact important sur l’économie du secteur du chanvre en Italie, car à partir de cette date, les boutiques de cannabis light, tant en ligne que physiques, ne pouvaient plus vendre librement de l’huile de CBD pour un usage oral.

La décision du gouvernement a donc déclenché un certain nombre de changements importants dans notre pays, suscitant débats et inquiétudes.
Dans cet article, nous explorerons les implications du décret et les dernières mises à jour à son sujet, en analysant comment il affecte la façon dont nous vivons et interagissons  avec les  cannabinoïdes non psychotropes et comment le CBD à usage oral est depuis longtemps entré dans nos foyers.

Ces dernières années, l’intérêt pour le cannabidiol, mieux connu sous le nom de CBD, a connu une croissance exponentielle. Objet de nombreuses recherches scientifiques, il a gagné en popularité pour le potentiel
thérapeutique
dans une série de conditions médicales telles que la douleur chronique, l’anxiété, l’insomnie et l’épilepsie.  Sont précisément les points qui ont soulevé un tollé dans le monde entier.intérêt considérable de la part des patients et des consommateurs de CBD par voie orale à la recherche d’alternatives aux médicaments traditionnels.

Le fait que le nouveau décret n’ait pas pris en compte l’avis du Consiglio Superiore di Sanità, comme l’exige la législation en vigueur, constitue un sujet de préoccupation. Cela soulève des questions quant à la motivation du décret et à la possibilité que cette décision soit motivée par des intérêts qui vont au-delà de la science et de la santé publique.

Il est important de noter que l’Organisation mondiale de la santé, en décembre 2017, a recommandé au niveau international que le cannabidiol ne soit pas considéré comme un stupéfiant, car il est sans danger. Cette recommandation a ensuite été soutenue par la Cour de justice de l’Union européenne en novembre 2020.

Marco Perduca a déclaré: “Le décret ne tient pas compte des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé ni des arrêts de la Cour européenne de justice qui, d’une part, recommandent l’accès au cannabidiol thérapeutique et, d’autre part, jugent illégale l’interdiction de produits reconnus comme sûrs et efficaces dans d’autres États membres de l’UE”.

Le marché du cannabis léger en Italie génère environ 150 millions d’euros par an et
emploie plus de 10 000 personnes.
Cependant, avec l’entrée en vigueur de la
décret entraînerait des dommages non seulement économiques mais aussi sociaux,
en particulier pour les petits détaillants tels que les herboristes et les boutiques de cannabis
léger. En outre, les répercussions s’étendront également aux boutiques en ligne, qui
devront se conformer aux lignes directrices afin de minimiser l’impact. Dans
l’ensemble, toutes les entreprises qui ont investi dans la production, le traitement
et la commercialisation du CBD devront faire face aux conséquences de
ce décret, ce qui entraînera des défis importants pour le secteur et
l’emploi dans le pays.

CBD à usage oral : suspension du décret

La  suspension du décret a  eu un impact immédiat sur la situation de

produits à base de CBD en Italie. Avant la suspension, les forces de l’ordre
avaient commencé à confisquer ces produits dans les points de vente, leur possession
était devenu illégal. La suspension permet maintenant d’attendre
l’audience sur le fond prévue pour le 24 octobre, au cours de laquelle l’
affaire sera discutée en détail.

L’association ICI et d’autres partisans du CBD ont accueilli cette suspension
comme une grande victoire. Ils estiment que le décret était
une mesure “non scientifique, illogique et nuisible” pour l’industrie italienne
du chanvre et pour les citoyens qui ont bénéficié de l’utilisation du CBD.

Cet épisode souligne l’importance du système judiciaire pour
garantir le respect des lois et des réglementations. Cependant, il soulève également
des questions sur la capacité du gouvernement à rédiger des lois adéquates et bien pensées,
en particulier lorsqu’il s’agit de questions complexes telles que la réglementation
du CBD. La réglementation du CBD en Italie reste un sujet
en évolution, et la suspension du décret est un
développement important dans ce débat en cours.

Essayez l’huile de CBD  dans notre boutique, ainsi que de nombreux  autres produits !

Quelles sont vos réflexions  à  ce sujet ? Dites-nous ce que vous en pensez dans les commentaires!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Ciao,
vorrei informazioni sui vostri prodotti !